Impériale Lafite Rothschild 1945, Bordeaux

Cette impériale est une pièce unique au monde et une pièce historique.
En effet, elle fut la propriété du Général Montgomery. Elle lui fut offerte lors d’une visite à Bordeaux au début des années 1950, invité par un groupe d’amis avec qui il combattit lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Le Général étant un homme ascète, on peut douter que le vin fut sa boisson habituelle. Comme la taille du flacon l’embarrassait singulièrement (impériale = 6 litres), il le confiât à l’un de ses hôtes, lui promettant qu’ils le dégusteraient ensemble lors d’une prochaine rencontre.
Le Général Montgomery décéda en 1976 sans jamais être retourné à Bordeaux. Lorsque son ami, qui gardait précieusement la bouteille, mourut à son tour en 1977, sa veuve mit en vente l’ensemble de la cave. Jordi Marquet apprit l’existence de cette fameuse bouteille grâce à la grande négociante de Bordeaux, Madame Descaves, la Reine Victoria du Médoc. Il fit alors tout son possible pour l’acquérir.

En 1982, la direction générale du Château Lafite Rothschild accepta exceptionnellement de reboucher cette impériale. Le niveau avait baissé de 2 cm. L’opération d’ouillage eut lieu au Château et Monsieur Revelle, le maitre de chai, eut le privilège d’effectuer cette délicate et émouvante manipulation. Coïncidence, Monsieur Revelle avait personnellement mis en bouteille ce fabuleux vin en 1947, date de ses débuts professionnels au Château.

Il faut souligner que ces grands formats sont bouchés et capsulés manuellement et produits en petites séries. Monsieur Revelle, qui l’avait perdue de vue depuis, crut voir revenir auprès de lui un enfant prodige, parti à travers le monde.
La contre-étiquette apposée sur le verre, témoignant de l’opération, porte sa signature. Elle ajoute une certaine valeur à ce trésor.

Cette bouteille n’a pas de prix.

Imperiale-Lafite-Rothschild-1945